Cancer familles
Cancer familles

Listes de discussions Cancer-Familles et Cancer-Deuil-Soutien

Brèves

  • CANCER DU POUMON

    Le lundi 30 avril

    CANCER DU POUMON - TRAITEMENTS CIBLES En 2009, le Professeur Paul Hofman, (anatomopathologiste - Hôpital Pasteur à Nice/06) évoquait dans les (...)
  • CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE

    Le lundi 30 avril

    CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE C'est une avancée significative dans l'offensive contre le cancer qui vient d'être accompli par une équipe de (...)
  • DETECTION DU CANCER PAR LES CHIENS

    Le samedi 23 avril

    Les chiens détectent les cancers humains Des détections meilleures par les chiens que par les machines ? http://www.suite101.fr/content/les-chiens-dep
Date : 30 décembre 2010
par  Giselle Penat

Accueil > Infos Médicales

UN DEFI MEDICAL POUR DEMAIN

ARTICLE PARU DANS LE JOURNAL REGIONAL NICE MATIN - VAR MATIN

Dimanche 7 novembre 2010 page 18

Rubrique Santé

Article signé Nancy Cattan - ncattan@nicematin.fr



Oncogériatrie.

Pour "prise en charge de patients âgés, atteints de cancer"

Une discipline médicale encore mal connue, mais qui est amenée à connaître un essor majeur dans les années à venir :

"Avec l’allongement de l’espérance de vie, on estime qu’en 2030, trois quarts des cancers concerneront des personnes de plus de 70 ans", résume le Dr.Olivier Guérin, du service de gériatrie de l’hôpital de Cimiez de Nice. (1)

Au delà des enjeux médico-économiques, ces prévisions amènent les professionnels à réfléchir à des prises en charge complémentaires aux traitements "classiques" du cancer : "Tous les protocoles actuels, chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie etc. sont standardisés pour des personnes âgées de 50 à 65 ans, les essais thérapeutiques ayant été menés dans cette tranche d’âge. Cette population est assez homogène et l’on se préoccupe en premier lieu de soigner la maladie. L’approche est plus complexe lorsqu’il s’agit des patients de plus de 70 ans, qui constituent une population beaucoup plus hétérogènes. On voit ainsi des personnes de 80 ans en pleine forme, quand d’autres ne quittent plus leur lit. Pour les traiter, on ne peut donc se contenter de cibler la maladie : il nous faut envisager tous les critères individuels."
Autrement dit, des éléments aussi hétéroclites que l’humeur, l’état nutritionnel, l’autonomie, la polymédication, l’environnement socio-économique (revenus, isolement ..) ou encore les facteurs cognitifs.

SUR OU SOUS-TRAITES

Ainsi, "une simple anesthésie chez un patient qui présente un début de maladie d’Alzheimer accroît fortement le risque de complications post-opératoires, de confusion en particulier. A Nice, où l’on est précurseur en matière d’onco-gériatrie, les spécialistes ont essayé d’anticiper le problème en créant des consultations dédiées (à l’hôpital de Cimiez et au Centre Antoine Lacassagne) : "On évalue tous ces critères, les réserves fonctionnelles et l’on définit un stade de fragilité (2) qui va déterminer le traitement ultérieur, notamment la chimiothérapie".

Ces consultations sont d’ores et déjà submergées, et l’on travaille à mettre au point un petit questionnaire à destination de tous les oncologues, qui devrait faciliter le "screening" des patients âgés.
"Aujourd’hui, malheureusement, les plus âgés ont tendance soit à être sous-traités pour leur cancer, par peur de leur faire subir les effets toxiques d’une chimio, soit, au contraire, à être sur-traités, c’est à dire par des médicaments que leur organisme n’est pas capable, avec le risque de toxicité."
L’objectif à terme est de parvenir à faire du cas par cas. Et augmenter ainsi les chances de survie d’une population qui, comme les autres, souhaite se battre contre la maladie.

Nancy CATTAN - NICE-MATIN

(1) : Le Dr.Guérin s’exprimait sur ce thème lors du 9ème congrès International de gériatrie, qui se tenait à Nice du 19 au 21 octobre 2010

(2) : Les personnes de plus de 70 ans sont "classées" médicalement en 3 stades :
le stade 1 dit des Olympiens : il s’agit là de personnes en pleine forme, physique et mentale ;
le stade 2, intermédiaire, dit des Vulnérables
et le stade 3 dit des Fragiles, dont l’état de santé précaire affecte les gestes de la vie quotidienne

Réactions à l'article :
Cliquez ici pour réagir à cet article

Tous les articles de la rubrique

Cette rubrique comporte 70 articles

 
Copyright © 2005 Cancer familles |Site réalisé avec SPIP |

Plus d'infos sur le squelette Spip S-I-I