Cancer familles
Cancer familles

Listes de discussions Cancer-Familles et Cancer-Deuil-Soutien

Brèves

  • CANCER DU POUMON

    Le lundi 30 avril

    CANCER DU POUMON - TRAITEMENTS CIBLES En 2009, le Professeur Paul Hofman, (anatomopathologiste - Hôpital Pasteur à Nice/06) évoquait dans les (...)
  • CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE

    Le lundi 30 avril

    CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE C'est une avancée significative dans l'offensive contre le cancer qui vient d'être accompli par une équipe de (...)
  • DETECTION DU CANCER PAR LES CHIENS

    Le samedi 23 avril

    Les chiens détectent les cancers humains Des détections meilleures par les chiens que par les machines ? http://www.suite101.fr/content/les-chiens-dep
Date : 18 septembre 2005
par  Cancer-famille

Accueil > Infos Médicales

BE Canada numero 283 - 13 septembre 2005 - Bimensuel

Veille Technologique Internationale http://www.bulletins-electroniques.com

un service ADIT en partenariat avec le Ministere des Affaires Etrangeres



BE Canada numero 283 - 13 septembre 2005 - Bimensuel

Bulletin Electronique du Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France a Ottawa

http://www.bulletins-electroniques.com/accueil/be_canada.php


- SANTE - MEDECINE : Un nouveau traitement du traitement du lymphome non hodgkinien
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/29463.htm

Les lymphomes sont des proliferations cellulaires malignes (ou cancer) du
tissu lymphoide. Un nouveau traitement pourrait revolutionner le traitement
du lymphome non hodgkinien : il s’agit de la radiotherapie liquide. Il peut
etre administre en consultation externe pendant une semaine, contrairement a
six a huit mois pour la chimiotherapie classique. Il n’est pas necessaire
d’hospitaliser le patient durant le traitement ce qui lui permet de
continuer d’exercer ses activites courantes sans que cela derange son style
de vie. Ce traitement, qui est maintenant disponible en primeur apres avoir
ete approuve par Sante Canada, a deja ete utilise pour 15 patients du Centre
Universitaire de Sante de McGill (CUSM). Le Dr Ahmed Galal, directeur du
Programme de transplantation des cellules souches du CUSM declare que 80%
des patients qui resistaient a la chimiotherapie et a l’immunotherapie ont
bien reagi au traitement apres avoir recu une seule dose, et qu’il y a eu
remission complete dans 30% dans cas.
En outre, la nouvelle therapie n’entraine pas de perte de cheveux et de
nausees comme c’est le cas avec des traitements classiques comme la
chimiotherapie.


- SANTE - MEDECINE : Immunologie : une preuve genetique du role inhibiteur de EAT-2 dans les cellules NK
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/29465.htm

Le Dr Andre Veillette, professeur a l’Universite de Montreal, et son equipe
ont fait une decouverte qui a permis d’identifier l’un des mecanismes
fondamentaux controlant l’activite des cellules NK ("natural killer") du
systeme immunitaire. Ces cellules meurtrieres sont produites par le systeme
immunitaire et sont responsables de la reconnaissance et de la destruction
des cellules cancereuses et des cellules infectees par des virus tels les
virus de l’hepatite et de l’herpes. Une deficience en cellules NK mene a une
frequence accrue de cancers et d’infections severes. Le Dr Veillette a
demontre qu’une molecule nommee EAT-2, presente dans les cellules NK,
supprime la fonction meurtriere de ces cellules. Une inhibition de cette
molecule EAT-2 par des medicaments pourrait donc mener a une augmentation de
l’activite des cellules NK, aidant ainsi a combattre les cancers et les
infections.
Ces travaux apportent une preuve genetique du role inhibiteur de EAT-2 dans
les cellules NK. Plus specifiquement, cette decouverte etablit, a l’aide de
souris chez qui la proteine EAT-2 est eliminee par des manipulations
genetiques, que la suppression de EAT-2 mene a la production de cellules NK
qui sont beaucoup plus efficaces a tuer les cellules cancereuses. Donc une
inhibition de la fonction de EAT-2 par des medicaments pourrait stimuler la
fonction meurtriere des cellules NK, augmentant ainsi leur capacite de
detruire les cellules cancereuses et les cellules infectees par des virus.
Ce type de medicaments pourrait etre utilise en combinaison avec la
chimiotherapie et la radiotherapie pour augmenter l’efficacite des
traitements anticancereux. Par le passe, plusieurs equipes a travers le
monde avaient essaye de developper des methodes pour augmenter l’activite
meurtriere des cellules NK, mais sans succes. La decouverte de l’equipe du
Dr Veillette ouvre donc une piste importante pour y parvenir.
Le Dr Andre Veillette est directeur de l’Unite de recherche en oncologie
moleculaire de l’Institut de Recherches Cliniques de Montreal. Il est
titulaire de la Chaire de recherche du Canada en signalisation dans le
systeme immunitaire et ses travaux sont subventionnes par les Instituts de
recherche en sante du Canada, la Societe canadienne du cancer et le Centre
d’excellence sur la vaccination CANVAC.


- SANTE - MEDECINE : L’insuffisance de l’enzyme Plk4 contribuerait au developpement des cancers du foie
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/29468.htm

Une equipe de chercheurs du Samuel Lunenfeil Resarch Institute de Toronto
dirigee par le Dr. Swallow, a mis en evidence que la deficience de l’enzyme
Plk4 pourrait contribuer au developpement du cancer du foie.
Les chercheurs ont constate que la probabilite d’une tumeur hepatique, ou
d’un cancer du foie est directement liee a la quantite de cette enzyme Plk4.
En effet, 60% des patients atteints d’une tumeur hepatique presentaient une
insuffisance proteinique de la Plk4. Le manque d’une copie du gene de Plk4
est un facteur de risque important du cancer du foie. Cependant, les
connaissances genetiques de la tumeur hepatique ne sont que tres peu
avancees et cette decouverte ouvre de nouvelles voies d’investigation quant
a la detection preventive des cancers du foie. L’etude vient d’etre publiee
dans la prestigieuse revue Nature Genetics, d’aout 2005.
L’American Cancer Society estime qu’il y aura 667.000 nouveaux cas de cancer
du foie dans le monde en 2005 dont 83% dans les pays en voie de
developpement, en particulier en Asie du Sud Est.

- Contacts :Dr. Carol Swallow, surgical oncologist - Mount Sinai Hospital and an
Associate Professor of Surgery at University of Toronto - email :
cswallow@mtsinai.on.ca
- Sources : http://www.mtsinai.on.ca/AboutUs/News/2005
- Redacteur : Said KARFA, TORONTO, att-scientifique@consulfrance-toronto.org

Réactions à l'article :
Cliquez ici pour réagir à cet article

Tous les articles de la rubrique

Cette rubrique comporte 70 articles

 
Copyright © 2005 Cancer familles |Site réalisé avec SPIP |

Plus d'infos sur le squelette Spip S-I-I