Cancer familles
Cancer familles

Listes de discussions Cancer-Familles et Cancer-Deuil-Soutien

Brèves

  • CANCER DU POUMON

    Le lundi 30 avril

    CANCER DU POUMON - TRAITEMENTS CIBLES En 2009, le Professeur Paul Hofman, (anatomopathologiste - Hôpital Pasteur à Nice/06) évoquait dans les (...)
  • CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE

    Le lundi 30 avril

    CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE C'est une avancée significative dans l'offensive contre le cancer qui vient d'être accompli par une équipe de (...)
  • DETECTION DU CANCER PAR LES CHIENS

    Le samedi 23 avril

    Les chiens détectent les cancers humains Des détections meilleures par les chiens que par les machines ? http://www.suite101.fr/content/les-chiens-dep
Date : 28 février 2007
par  Giselle Penat

Accueil > Témoignages

EMISSION TELE FRANCE 2 * 5 MARS 2007 * "LE CANCER SORT DE L’OMBRE" Jean-Luc DELARUE

LE CANCER SORT DE L’OMBRE

Réactions suite à l’émission de novembre 2005
Courrier envoyé à France 2



Bonjour,

Nous sommes un groupe de personnes particulièrement concernées par le cancer, très engagées dans la lutte contre le cancer sur divers fronts et nous avons, à ce titre, enregistré l’émission « ça se discute », diffusée ce mardi 16 novembre 2005 sur France 2.

Des membres de nos groupes de soutien, ami(e)s du forum de la ligue et autres connaissances, parmi lesquelles des malades et des proches de malades, devaient d’ailleurs y participer.

Nous vous livrons quelques réflexions, en mémoire des nôtres trop tôt disparus, emportés par le cancer, et de tous nos proches & ami(e) s confrontés à la maladie :

Nous n’attendions rien de spécial de cette émission que nous ne regardons pratiquement jamais (ou en zappant très rapidement) et nous n’allons donc pas polémiquer inutilement, pour brasser du vent.

Il est clair que ce type d’émission grand public, sans être rabat-joie, négatif ou amèrement critique - tous les goûts et les couleurs sont dans la nature et nous respectons l’opinion de chacun – vise avant tout l’audimat.
Ces émissions people tiennent plutôt de l’approche de la maladie de bazar et au prétexte de vulgariser, les raccourcis extrêmes peuvent être dangereux.
Les thèmes médicaux déjà traités et abordés dans cette émission, avec des conclusions assez rocambolesques et vraiment peu crédibles, étaient déjà un avertissement.

C’est du spectacle pour faire de l’audience : ce qui ne fait pas avancer gd chose en général et ne dessert pas favorablement la cause à défendre.

Nous avions des doutes déjà face à l’étendue du sujet et au temps imparti bien court qui ne pouvaient laisser prévoir qu’un survol et un raccourci.
Les questions posées pour l’émission nous avaient effectivement surpris, d’où nos doutes bien justifiés sur la qualité que pourrait avoir ledit débat au vu de toutes ces questions. Nous craignions, à juste titre, aussi que cela ne tombât dans le popularisme primaire et racoleur pour augmenter l’audimat.

A souligner l’effort qui fut peut-être apporté pour faire ressortir la souffrance des malades face à leurs traitements si lourds et celle des accompagnants face à leur impuissance ? effort pour faire sortir le cancer de son ghetto et sensibiliser le téléspectateur ?

Notre objectivité nous pousse à penser que pour tous ceux qui font la politique de l’autruche vis à vis du cancer, cela peut contribuer à leur ouvrir les yeux sur les difficultés de la chimiothérapie, les difficultés des soins en général, l’énorme bouleversement que cela apporte dans la vie du malade et de son entourage, les difficultés familiales inhérentes à la maladie, mais cela ne doit rester qu’une première approche, ensuite il faut aller plus loin, beaucoup plus loin et c’est là que le bâts blesse.

Nous pressentions donc le caractère trop superficiel, trop large et un tantinet voyeur de cette émission. Ce que nous avons pu constater.

Il aurait fallu dissocier (à notre avis) :

- le cancer des enfants
- le cancer des adultes
- les soins palliatifs

et a chacun de ces sujets :

problématique
prise en charge
traitement
associations de soutien aux malades ( JSC « a chacun son Everest ».... la Ligue contre le Cancer ...)
aide aux familles ( sujet trop souvent oublié et passé à la trappe)
la rémission et tous les problèmes liés à la vie ( prêt, travail, ...)

Il nous semble que les problèmes ne sont pas identiques : pour l’enfant c’est rencontrer ses copains, poursuivre sa scolarité ; pour l’adulte : c’est concilier travail et soins, la différence d’évolution de la maladie ( cellules en mouvement chez un jeune et non chez l’adulte ==> évolution différente .... etc.)

Enfin s’attarder sur les relations sexuelles, alors là, nous pensons que ceux qui sont passés par là ont d’autre sujet de méditation, d’autres valeurs à faire valoir.

Audimat laisse nous …

D’où amère déception ....
Déception, voire colère, aussi face à la souffrance de nos ami(e)s (sans parler de notre propre souffrance) – et tous les témoignages sur le forum de la Ligue ainsi que dans nos groupes concordent. Comment ne pas se sentir bafoués ? ridiculisés ?

Quand ces mêmes personnes durement atteintes dans leur chair ont osé protester et exprimer leurs sentiments profonds, certes avec colère et véhémence, car elles n’approuvaient pas que le cancer fût une chance dans leur vie, elles furent renvoyées très sèchement à leurs conditions (oui, remises vertement à leur place ..) par des journalistes de votre émission.

Oui ce fut faire parler pour entendre dire seulement ce qu’on voulait entendre .. et non la vérité profonde des malades et accompagnants …qui dérange ..
L’art du propos détourné ..

Témoignages : « Mais, sincèrement, peut-on oser penser que ceux qui sont touchés par la maladie et qui se meurent en cet instant aient envie de dire merci ? non. Est-ce que les personnes qui ont perdu ou vont perdre un être cher dans les temps à venir ont envie de dire merci ? non, c’est inconcevable. J’irai même jusqu’à dire que pour ceux qui disent merci, ça frôle l’indécence envers ceux qui sont condamnés. Ils ont la chance d’être en vie, et j’en suis heureuse pour eux et c’est à eux-mêmes et à la médecine qu’ils doivent adresser leurs remerciements pour être encore sur terre à ce jour, pas à cette foutue cochonnerie pour leur avoir pourri la vie et volé des tranches de vie.

« Le cancer est certes une remise en cause de beaucoup de choses mais certes pas une chance. »

« Pourtant, moi quelque part, je sais que le cancer de mon mari a eu le "mérite" de nous rapprocher incroyablement et que comme je l’ai souvent dit ,nous ne nous sommes jamais autant aimés qu’à cette époque. Le cancer d’A. a eu le "mérite" de me rendre moins futile, d’avoir recadré mes valeurs sur l’essentiel... Oui le cancer d’A. m’a rendue meilleure... mais à quel prix... Sans doute que si A. n’était pas tombé malade serions-nous à ce jour divorcés, nous détesterions-nous, nous battrions-nous pour des questions de pensions alimentaires ou de droit de visite, notre vie aurait-elle été détruite en tant que vie de couple, de famille... bref, les vicissitudes des divorcés. Aujourd’hui, elle est détruite tout autant, mais sans haine ni rancoeurs,... et l’amour est toujours là aussi for. A. me manque terriblement .. une chance ?
NON »

« Non , Nous ne sommes pas là pour pleurer sur notre sort, remercier d’être malade, étaler nos peines etc...

Nous voulons écouter, apprendre, communiquer, partager, en un mot VIVRE. Et vivre le mieux possible, et avec le plus de bonheur possible. »

Nous pensons quand même que Monsieur Delarue devrait un peu revoir sa copie.
Attention à l’amalgame et au raccourci toujours dangereux ..

Nous osons espérer que France 2 ne va pas glisser dans la « daube », la télé reality dont nous gavent déjà des chaînes concurrentes .. à longueur de journée .. sous le prétexte de faire des émissions avec des français moyens pour des français moyens .. ?

Et nous souhaitons seulement à Monsieur Delarue ainsi qu’à ses collaboratrices/collaborateurs de cette émission qu’ils ne soient jamais concernés par le cancer .. ni de près, ni de loin ..

Cordialement


Aimable mise en garde, si vous décidez de regarder l’émission du 5 mars 2007. Prenez le recul nécessaire.

Réactions à l'article :
Cliquez ici pour réagir à cet article

  • EMISSION TELE FRANCE 2 * 5 MARS 2007 * "LE CANCER SORT DE L’OMBRE" Jean-Luc DELARUE
    5 mars 2007, par husson

    bonjour
    je reprends mon message qui vient de disparâitre je ne sais comment

    en résumé ;
    nous trouvons votre message pas tres positif.......

    or il n’y a pas que l’audimat qui préside dans cette émission ;
    celle ci permet de réduire un tabou délicat

    ensemble FAISONS ALLER

    vos remarques ont elles été présentées à delarue ?
    elles peuvent avoir un intérêt pour lui pour d’autres émissions complementaires

    vous avez raison le sujet est vaste

    respectueusement
    salutations

    ps
    la réflexion du medecin ( par ex ) "je n’aime pas ce que vous avez " permet aux jeunes medecins de réfléchir à leur manière de s’entretenir avec leurs patients
    avant de leur annoncer


  • EMISSION TELE FRANCE 2 * 5 MARS 2007 * "LE CANCER SORT DE L’OMBRE" Jean-Luc DELARUE
    5 mars 2007, par husson

    bonjour

    je suis un peu étonné de votre jugement sévèere tres sévère

    rien que l’intervention de girodot
    ou des enfants
    étaient instructifs

    nous prenons du recul bien sûr pour le cas de notre famille.....

    mais nous vous proposons d’être tolérants pour ceux qui essaient de faire progresser les tabous

    bien sû il y a l’audimat

    mais iu n’y a pas que cela dans cette initiative

    vous nous donnez vos critiques mais
    delarue en a t il eu connaissance ? (les remarques sont toujours utiles ) d’autres émissions sur ce sujet seront utiles

    ps
    par ex
    certains medecins pourraient apprendre que dire à son patient
    "je n’aime pas ce que vous avez"
    est une erreur psy t grave

    mes filles médecins n’auraient pas cette expression

    FAISONS ALLER

    bien sincèrement
    salutations
    a.husson


  • EMISSION TELE FRANCE 2 * 5 MARS 2007 * "LE CANCER SORT DE L’OMBRE" Jean-Luc DELARUE
    1er mars 2007

    Merci Giselle pour cette lettre bien "sentie".
    Je n’ai pas regardé l’émission à l’époque car je pressentais le côté voyeur qui est toujours de mise chez Delarue (qui produisait l’émission "mon Choix" très décriée dans la presse et supprimée depuis).
    J’ai regardé quelques émissions de Delarue sur des sujets touchants par exemple les relations parents-enfants ou ados cependant.
    On peut la considérer comme utile sur ce genre de sujets où l’on est dans un domaine peu pointu scientifiquement et pour lequel on ne "consulte" généralement pas, étant parfois content d’apprendre qu’on n’est pas seul à avoir ces petits soucis. Peut-être est-ce également utile pour les maladies rares pour lesquelles on a du mal à disposer de témoignages quoique souvent il existe des listes (!) et des associations.
    Le cancer n’est pas une maladie rare, c’est un sujet trop vaste, pour lequel il existe une abondante littérature, pour les aspects médicaux duquel on ne peut pas se contenter de vulgarisation : une telle émission ne peut pas être constructive. Je ne la regarderai encore pas.
    Amicalement,
    Philippe
    PS : si Mr Delarue est en état de la présenter :-)

Tous les articles de la rubrique

Cette rubrique comporte 19 articles

 
Copyright © 2005 Cancer familles |Site réalisé avec SPIP |

Plus d'infos sur le squelette Spip S-I-I