Cancer familles
Cancer familles

Listes de discussions Cancer-Familles et Cancer-Deuil-Soutien

Brèves

  • CANCER DU POUMON

    Le lundi 30 avril

    CANCER DU POUMON - TRAITEMENTS CIBLES En 2009, le Professeur Paul Hofman, (anatomopathologiste - Hôpital Pasteur à Nice/06) évoquait dans les (...)
  • CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE

    Le lundi 30 avril

    CANCER : DEJOUER SON AGRESSIVITE C'est une avancée significative dans l'offensive contre le cancer qui vient d'être accompli par une équipe de (...)
  • DETECTION DU CANCER PAR LES CHIENS

    Le samedi 23 avril

    Les chiens détectent les cancers humains Des détections meilleures par les chiens que par les machines ? http://www.suite101.fr/content/les-chiens-dep
Date : 29 août 2005
par  Cancer-famille

Accueil > Bloc infos  > Maladie de Hodgkin

MALADIE DE HODGKIN

Brochure de "La Ligue contre le cancer"
Professeur L.DEGOS
Hôpital Saint Louis



MALADIE DE HODGKIN

C’est une forme de cancer qui affecte le système lymphoïde c’est à dire principalement les ganglions et la râte. Grâce aux traitements modernes, bien appliqués, suivant des règles bien définies, la guérison de ce cancer est souvent obtenue.

Le système lymphoïde fabrique les lymphocites qui représentent une des meilleures armes contre toutes les agressions : infection virale ou microbienne, défense contre les champignons, les parasites, et rejet d’un cancer.

Cette maladie a été décrite pour la première fois par un médecin anglais, Thomas Hodgkin 1832.Elle était considére pendant longtemps comme mortelle.Elle est devenue un exemple probant de guérison possible d’un cancer, à condition de faire un diagnostic précoce et un traitement bien conduit par des spécialistes. En effet il faut la conjonction de la chimiothérapie, de la radiothérapie, parfois de la chirurgie et de laboratoires spécialisés, pour bien traiter les malades.

LA MALADIE DE HODGKIN EST ELLE UN CANCER COMME LES AUTRES ?

Si l’on considère la cellule maligne impliquée, la réponse est oui. En effet il s’agit d’une cellule monstrueuse par sa taille est sa forme. Elle est de grande taille avec un noyau contourné, elle a les caractères d’une cellule jeune, immature, cancéreuse. Il a été difficile de la rattacher à une lignée normale et savoir de quel tissu elle dérive. Elle provient des lymphocites.

Par contre, ces cellules malignes sont enserrées dans une grande réaction inflammatoire. Beaucoup de cellules, réagissant normallement contre un corps étranger ou un microbe, se trouvent dans l’environnement immédiat de ces cellules malignes et doivent freiner l’extension de la malignité.De plus toutes ces cellules sont souvent enfernées dans une gangue fibreuse au sein du ganglion. Ainsi suivant le degré de réaction et de la fibrose, différentes catégories sont répertoriées, prédisant l gravité de l’affection.

Enfin, l’expansion de la malignité se fait le plus souvent de proche en proche, suivant des cheminements particuliers. Connaissant ces cheminements, les traitements pourront être bien dirigés, afin de prévenr une extension possible.

LES DIFFERENTS STADES D’EXTENSION DE LA MALADIE DE HODGKIN

Suivant que la maladieest encore très localisée ou au contraire diffuse, les traitements et l’avenir du malade sont bien différents. C’est pourquoi, avant tout traitement, le bilan exactes des atteintes est capital. Dans ce but, l’examen clinique minutieux doit s’aider d’examens radiologiques pour voir la taille des ganglions du thorax (tomographies du médiastin) et des ganglions profonds de l’abdomen (lymphographie). Il faut s’assurer aussi de l’abscence d’atteinte d’un organe (moelle osseuse, foie, estomac). Dans certains cas douteux, le chirurgien aide le médecin en faisant l’inventaire exact des lésions dans l’abdomen lors d’une intervention chirurgicale. Le scanner aide aussi le clinicien, en précisant le répertoire des organes atteints.

Pourquoi toute cette minutie dans l’évaluation des organes atteints et la reconnaissance de leur siège ?En raison du choix du traitement.

Quatre stades d’extension de la maladie sont ainsi caractérisés de I à IV ; le stade I représentant une atteinte ganglionnaire très localisée ; le stade II, plusieurs territoires atteints, mais d’un côté ou de l’autre du diaphragme ; le stade III, les ganglions malades se situent de part et d’autre du diaphragme ; le stade IV correspond à l’atteinte d’un organe autre qu’un ganglion ou la rate. Il sera possible de faire une radiothérapie efficace si la maladie est encore localisée, tandis que cela est difficile dans les formes diffuses sans provoquer une irradiation totale du sujet.

LE DIAGNOSTIC

Cette maladie atteint principalement l’adulte jeune.

Deux sortes de signes obligent à pratiquer un examen plus approfondi : une atteinte de l’état général, et l’apparition d’un tuméfaction.

L’atteinte générale n’est pas constante. Lorsqu’elle existe, elle associe une fièvre, une fatigue persistante, une perte de poids, des sueurs la nuit et des démangeaisons.

Les tuméfactions correspondent aux gros ganglions. C’est pourquoi il est important de s’examiner soi même périodiquement au niveau du cou (depuis la mâchoire jusqu’’à l’épaule), sous les aisselles et dans les plis de l’aine, afin de reconnaître très tôt une anomalie.

Le moindre signe anormal doit amener à consulter son médecin.

En effet, seul le médecin peut juger si cette tuméfaction est anodine ou non. Si cette tuméfaction correspond à un gros ganglion, le premier examen est de piquer ce ganglion avec une aiguille. Cette ponction ganglionnaire est un geste simple, sans danger, très peu douloureux, et permet d’orienter très rapidement le diagnostic.

Le diagnostic ne pourra être affirmé qu’après un examen au microscope du ganglion atteint, prélevé chirurgicalement (biopsie ganglionnaire).

LE TRAITEMENT

Deux armes majeures permettent de guérir cette maladie : la chimiothérapie et la radiothérapie.

La chiomiothérapie inclut plusieurs médicaments données dans un ordre précis. Le plus souvent chaque mois, le taitement se déroule sur 15 jours, avec 15 jours de repos. Pendant les 15 premiers jours une perfusion est administrée pendant 2 heures le premier et le huitième jour. Ces cures de quinze jours tous les mois sont répétées pendant 3 ou 6 mois.

La radiothérapie est délivrée avec des rayons de grande intensité, en peu de temps sur les régions atteintes et les régions ganglionnaires adjacentes. La grande intensité est obtenue par le cobalt. Les scéances se déroulent sur 4 semaines. Les champs irradiés sont définis par la reconnaissance des cheminements d’extension de la maladie. Un ganglion irradié sera brûlé définitivement et il n’y aura pas de récidive à cet endroit.

Générallement le traitement de la maldie est composé d’un traitement de chimiothérapie, un tempsde repose et un temps de radiothérapie. Dans une forme peu étanedue (stade I ou II) le traitement ne dépasse pas un an.

Ce traitement n’oblige pas d’arrêter son travail (sauf le jour de la perfusion soir 2 jours par mois et durant la radiothérapie.) Il ne laisse pas de séquelle en dehors d’une baisse de la fertilité chez l’homme. Les grossesses sont très fortement déconseillées pendant es deux ans qui suivent l’obtention de la guérison, car elles peuvent réactiver la maladie. Si la rate a été enlevée par opération ou irrdiée par radiothérapie, le malade a un risque d’infection à pneumocoque qui est contrôlée par la prise de pénicilline (oracilline).

Après la guérison il persiste un léger déficit immunitaire qui rend susceptible au zona. Ils’agit d’une maladie virale de la peau qui est maintenant traitée efficacement avec l’acyclovir.

LES RESULTATS

Près de 100% des stades I guérissent actuellement, plus de 85% des stades II, et plus de 60% des stades III.Dans le stade IV le type d’organe atteint intervient beaucoup dans l’évaluation des chances de guérison.

Connaissant ces chiffres on comprend qu’un cancer peut être vainci si on le découvre précocement.

Les traitements actuels cherchent à être plus courts, plus faciles à manier en gardant (ou en augmentant) les chances de guérison. L’avancement des découvertes dans cette thérapeutique est tel que les médecins en sont au stade de penser à une simplification des traitements avec la même efficacité dans ls stades d’extension localisée.

Il faudrait obtenir 100% de guérison quel que soit le stade. Or la radiothérapie ne peut être proposée sans provoquer un risque de mort par irradiation, si elle est trop étendue.Il faut donc proposer des combinaisons de médicaments aussi efficaces que les rayons.Dans de rares cas résistants ou récidivants, la greffe de moelle a été effectuée pour accroître les chances de guérison.

Le répertoire des zones atteintes est difficile et là encore, il faut décuvrir des moyens directs ou indirects qui donneront l’évaluation la plus précise sans être contraignants.Le scanner a été un progrès dans l’étude de certains malades.

Enfin la guérison d’un tel cancer du système lymphoïde ouvre la voie aux traitements des autres cancers, touchant aussi le système lymphoïde (lymphosarcome).Des progrès ont été obtenus en transposant certaines méthodes appliqués dans la maladie de Hodgkin aux autres tumeurs.

La recherche est aussi biologique en espérant trouver une cause, non seulement par des études épidémiologiques mais aussi en essayent de voir s’il n’existe pas un agent responsable.Un agent infectieux proche du virus de la mononucléose infectieuse est suspecté pour certaines formes.Les laboratoires sont dirigés aussi sur la caractérisation de la cellule responsable afin de mieux connaître son origine et son évolution.Certains défauts au nivea des chromosomes et des gènes sont en cours d’étude.

La maladie de Hodgkin était toujours maligne. Elle est devenue non maligne dans ses formes peu étendues. Il reste à démontrer qu’elle deviendra non maligne quelle que soit son extension.

Réactions à l'article :
Cliquez ici pour réagir à cet article

  • MALADIE DE HODGKIN
    7 septembre 2007, par lo

    il faut coute que coute garder espoir pour ton amie ; il est insupportable pour un malade de sentir que son entourage "flanche".
    On a diagnostiqué en 2000 cette maladie à mon mari, agé de 30 ans et jeune papa. Après traitement, tout allait bien ; il a malheureusement rechuté en 2006 : il a fallut à nouveau chercher très loin au fond de nous courage et espoir.... après un nouveau traitement très très difficile (greffe, chambre stérile, aplatie totale,...) aujourd’hui tout va bien . Il est en forme, joyeux, heureux...On profite à fond de la vie ! Cette maladie nous a énormement appris sur les capaictés mentales de l’être humain. Mon mari c’est mon super Héros


  • MALADIE DE HODGKIN
    25 juin 2007, par zen

    jé une amie qui es atinte de la MALADIE DE HODGKIN é alhopital il lui en dit de quil peuve plu rien pour elle


  • MALADIE DE HODGKIN
    18 juin 2007, par audrey

    Bonjour,

    Je vous écris pour avoir des précisions sur cette maladie. J’ai une personne de mon entourage qui a cette maladie depuis le mois d’octobre. Elle était au stade I, elle va commencer sa radiothérapie, tout se passe trés bien, dés la deuxième chimio elle n’avait plus de ganglions, les chirurgiens étaient trés optiministes. Le soucis le lendemain de l’intervention elle a commencé à y voir trouble, a perdre la parole et la coordination de ses membres. A ce jour, elle est en fauteuil roulant car elle ne peut pas rester longtemps debout, elle parle très mal et elle y voit trouble. Au début les chirurgiens ne savaient pas d’ou cela venait, ensuite, ils ont dit que c’était du à la maladie, ils lui ont fait un traitement sous perfusion, rien n’a changé.
    A ce jour, ils pensent que c’est le choc de l’annonce.
    je voudrais savoir si vous connaissez des personnes dans ce cas et me dire les solutions.
    je vous remercie d’avance.


  • MALADIE DE HODGKIN
    16 août 2006, par PHIPHI

    Actuellement j’ai ma soeur qui souffre de cette maladie (stade 4) qui semble le niveau le plus élevé dans votre article,alors qu’on lui dit à elle que le stade le plus haut est de 6. Alors qui dit vrai qui dit faux ?

    • MALADIE DE HODGKIN
      26 août 2006, par robert (co-gestionnaire du site)

      il est préférable de poser cette question sur une des listes de médicalistes, le site qui héberge cette liste. Vous y trouverez plusieurs listes dont :

      • Lymphome qui traite principalement des lymphomes de kodgkin.
      • les listes "cancer"
      • vous pouvez aussi vous inscrire à la liste cancer-famille asociée à ce site.

      Les listes de discussion permettent d’échanger directement par mail entre malades , je vous renvoie à l’article de présentation pour aller plus loin.


  • MALADIE DE HODGKIN
    20 janvier 2006, par caron

    bonjour,
    je suis traité pour la maladie de hodgkin actuellement et je fais un examen supplémentaire qui est le "petscan" apparement cet outil est nouveau.

    pour le reste merci de votre article il apporte des précisions à ma connaissance de cette maladie notament les stades

    • MALADIE DE HODGKIN
      26 février 2006, par fanafa

      j,ai ete traite pour la maladie hodgkin en 2001 abvd + RADIOTERAPIE puis les medecin mon dit que je suis en remission complette mais moi j,ai toujours des doutte ,svp comment etre sur de le guerisson est que elle n,est pas entrainne de ressidevie
      merci

      • MALADIE DE HODGKIN
        21 août 2006, par weellist

        moi j’ai le stade 4b je suis a bout j,ai mes resultat demain pis j’aimerais biem en discuter

        • MALADIE DE HODGKIN
          26 août 2006, par robert (co-gestionnaire du site)

          à la suite de votre message sur le site cancer-famille

          il est préférable de poser cette question sur une des listes de médicalistes , le site qui héberge cette liste.
          Vous y trouverez plusieurs listes dont :

          • Lymphome qui traite principalement des lymphomes de kodgkin.
          • les listes "cancer"
          • vous pouvez aussi vous inscrire à la liste cancer-famille associée à ce site.

          Les listes de discussion permettent d’échanger directement par mail entre malades , je vous renvoie à l’article de présentation pour aller plus loin.

          • MALADIE DE HODGKIN
            16 novembre 2007, par ramzi

            salut je sais pas quoi dire
            pour moi j’ai la maladie de hodjken et je le soigner aprer un ennormement dificills traitement pour le moment je suis ca va.mais toujour je pense que cet verus vame reviendra un jours.

        • MALADIE DE HODGKIN et repos
          17 septembre 2007, par cristagada

          Bonjour,
          Votre article propose une bonne synthèse de la maladie Hodgkin. Un seul bémol au sujet des arrêts de travail. Comment pouvez-vous écrire que cette maladie n’oblige pas à s’arrêter ou alors seulement 2 jours par mois ?
          La maladie de Hodgkin a été diagnostiqué pour moi début février 2007, stade IIB avec des ganglions claviculaires, d’autres autour de la thyroïde et un gros (16 cm sur 9) au niveau du médiastin. L’annonce de cette maladie, a été certes douloureuse sur le moment mais aussi d’un certain coté un soulagement car depuis le mois d’août 2006 ma forme physique et morale se détériorait : perte de poids, fatigue, insomnie... Les analyses sanguines ne révélaient rien d’anormal....Là, j’allais savoir contre quoi me battre.
          Je viens de finir depuis 3 semaines mon traitement : 6 cures de chimiothérapie ABVD. Dans quelques jours, je passe un pet-scan pour déterminer la suite.
          Depuis février, je suis en arrêt de travail et même si j’ai bien supporter la chimio (pas trop d’effet secondaire, et même si j’ai gardé le moral, il n’en reste pas moins qu’un traitement chimio fatigue même 2 jours par mois. Après mes séances de chimio, pendant les 4-5 jours suivants je m’accordais des siestes de 2-3heures. Et ce n’était pas du luxe car malgré ce repos, mon rythme de vie a changé, par force. A l’heure actuelle il me faut beaucoup plus de temps pour accomplir les choses.
          Et si après mon bilan tout est Ok je reprendrai mon activité salariale mais dans un premier temps, avec un mi-temps thérapeutique.
          En conclusion, je dirai que certains peuvent ressentir le besoin de poursuivre leur activité professionnelle (pour garder un lien social), d’autres y sont obligés (professions libérales, artisans ou problèmes financiers car les indemnités journalières au bout de 6 mois c’est pas top) mais pouvoir faire une pause et se consacrer à sa guérison, en se reposant, en lisant, en faisant des gym douces, en allant voir ses amis, bref en se faisant plaisir est bon pour le moral et garder le moral est le maître mot car il parait que cela contribue pour beaucoup à la guérison. Moi j’en suis persuadée !!!!

          • MALADIE DE HODGKIN
            17 septembre 2007, par Giselle Penat

            Bonjour,

            Nous n’avons pas écrit cet article - la source figure clairement à l’en-tête : Brochure de "La Ligue contre le cancer" - Professeur L.DEGOS Hôpital Saint Louis - 2005 -
            aussi adressez vos remarques à l’auteur de l’article.

            Nous publions ici des articles à titre purement informatif en sachant parfaitement que chaque cas de cancer est un cas unique, que chaque patient est aussi unique dans ses réactions et qu’il n’y a aucune certitude pour personne. Nous ne détenons, certainement pas plus que le Professeur Degos, la vérité.

            Cordialement
            Giselle (gestionnaire des listes Cancer-Familles et Cancer Deuil Soutien - co-gestionnaire de la liste droits sociaux et santé)
            http://cancer-familles.medicalistes.org
            Je soutiens Médicalistes : http://www.medicalistes.org/spip/article35.html
            http://www.donationlousalome.org/

          • MALADIE DE HODGKIN
            10 novembre 2007, par thiers

            avez vous eté opéré des ganglions avant la chimio merci ....

        • MALADIE DE HODGKIN
          20 novembre 2007, par fifi

          bonjour,
          je viens de faire ma premiere chimio aujourd’hui j’ai déjà une poussée de fievre à 39,5°c.
          donc j’ai pris mes anti-bio ce soir. le médecin m’a dit que j’allais etre traité pour un stade 4 niv1 que j’avais droit à 16 séances de chimio donc 8 mois de traitement ABVD.
          je pensais pas que mon corp aller réagir négativement aussi vite ! cela me stresse ! je me demande comment je vais m’occuper de ma fille de 14 mois. Car en ce moment c’est les grèves et le papa part à 5h du matin pour aller au boulot ! ca me stresse ! avez vous des solutions pour que je gère mieux cette situation ?
          merci beaucoup pour avoir créer ce site sur la maladie de hodgkin cela fait 2 mois que je cherchais un forum sur la maladie et je l’ai enfin trouvé.
          je commencais à me sentir seule.
          fifi

      • MALADIE DE HODGKIN
        8 novembre 2006

        j’ai été traitée en 1987 et, quand je suis très fatiguée ou malade, je me pose encore la question ! je crois que nous devons apprendre à vivre avec, et surtout pouvoir en parler avec un médecin qui tient compte de cette angoisse qui ne disparaît jamais tout à fait. parfois un petit bilan permet de se rassurer. je pense que quand l’angoisse remonte, il faut en parler. et vite. parce que le simple fait d’avoir peur peut faire venir des symptômes (sueurs, fatigue...), et c’est infernal.cela dit, pas de rechute depuis 19 ans, mais une "petite nature". bon courage !

        • MALADIE DE HODGKIN
          8 novembre 2006, par Giselle Penat

          Merci de votre témoignage.
          Certainement pas une petite nature mais tout simplement les conséquences normales de la maladie, des traitements etc. avec lesquels il vous faut vivre avec.
          Bon courage à vous, bonne continuation et longue route.
          Giselle

 
Copyright © 2005 Cancer familles |Site réalisé avec SPIP |

Plus d'infos sur le squelette Spip S-I-I